Archives mensuelles : avril 2012

Les « NTIC » comme outil de modernisation du monde de l’économie Africaine

Face à la globalisation financière et économique, l’Afrique a plus que jamais besoin de rendre moderne ses structures économiques pour ne pas rater la marche vers ce qu’on peut appeler un nouvel ordre mondial économique, avec sans doute le nouveau pôle des pays dits émergents. Une vitesse de convergence économique au niveau planétaire qui n’a pas encore dit son « tout ».

En effet l’outil de l’informatique est devenu incontournable dans la perfection des méthodes de diagnostic, d’évaluation  des marchés financiers voir même d’audit. Les pays émergents qui ont aussi commencé à faire valoir  ces moyens informatiques pour rendre moderne leurs structures financiers. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Economie et Politique

TIC, l’ère du tac-Till

On est passé de l’ère du temps à celui de la montre. Des TIC au tac et dans un consentement passif, on est rentré dans la secte du Till. Pendant qu’on roule à la montre, ce dernier contrôle le temps et amasse une grosse partie d’informations qu’il transforme puis revend en produits culturels aux masses.

Till nous observe, regarde nos modes de vie, s’en inspire comme une matière première qu’il va exploiter, façonner, réarranger pour ensuite innover, chambouler et bouleverser la perception du consommateur et déclencher ainsi des actes d’achats. Mais qu’achète-t-on ? Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Culture et Société

Ma contribution pour le développement du Sénégal !

Comme tous les jeunes Sénégalais de l’extérieur, nous avons  les pieds en France (à l’étranger) mais, la tête au Sénégal. Il n’arrive une journée où, nous ne  pensons  pas au pays, cela en devient une obsession, un amour fou. Nous  pensons au chômage des jeunes, nous pensons  à l’insalubrité et même aux jeunes dans les MAC et le Maquis (Atika). Nous ne faisons  que penser et nous ne voulons plus  être de simple penseur. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Economie et Politique

Cours de Wolof Numéro 2

Salut à tous !

Voilà votre deuxième cours de Wolof ! Ce cours est vraiment destiné aux novices parmi les novices. En effet je veux qu’au sortir de ces quelques leçons, que vous soyez capables de tenir une petite discussion en wolof, et que vous osiez aller vers vos ami(e)s sénégalais(e)s et qu’on discute dans des langues autres que le français ou l’anglais uniquement ! Si quelqu’un est motivé pour faire pareil avec le fon, le bambara, le peuhl ou autres, moi je suis preneur !

Je vais d’abord vous présenter ma méthode, puis donner quelques règles de phonétique et d’écriture et enfin passer à ce que vous attendez tous, la leçon numéro 2. Bon apprentissage ! Lire la suite

8 Commentaires

Classé dans Culture et Société

Les Njàccaars se rencontrent et travaillent sur Skype, le pont numérique

La première assemblée générale de Njàccaar Visionnaire Africain se tint le samedi 12 septembre 2009 vers 20h00 GMT (22h00 en France) sur Skype. En effet grâce à un e-mail d’invitation rédigé et envoyé par Mambaye Lô, une douzaine de personnes se réunît et échangea pendant plus 4 heures.

Que voulons-nous au fait ? Allons-nous mutualiser nos efforts ? Comment pouvons-nous « agir ensemble » ? Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Culture et Société

Le frein ÉnergéTIC

Etant donné que c’est de l’Afrique dont il est question, l’obstacle majeur à la promotion des TICs réside dans le déficit d’énergie. En effet, des pays peu industrialisés ont déjà du mal à assurer les besoins primaires de leur population en énergie.

Plongées dans le noir à cause des délestages et des coupures de courant, intempestifs voire chroniques, ces populations continuent de croître donc on peut s’attendre à une augmentation de la demande en énergie. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Culture et Société

L’Afrique, la Science et la Technologie : un enjeu géopolitique

Les fondements de la construction de l’Afrique sont l’œuvre des africains convaincus et qui ont choisi de confondre leur projet de développement individuel avec celui du Continent. Loin de moi l’idée de minimiser l’apport de la diaspora, elle a joué un rôle de premier plan dans l’éveil des consciences et occupera une place centrale dans les transferts de technologies, le rayonnement intellectuel du Continent et la réorientation d’une partie significative des flux financiers vers l’Afrique. Cependant, une évidence s’impose : le champ de construction de l’Afrique, c’est la Terre Africaine ! Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Sciences et Technologies

EDITORIAL : Par l’exemple Sénégalais

Après la Tunisie de Ben Ali, l’Egypte de Moubarak, la Libye de Khadafi en passant par la Cote d’Ivoire de Ouattara, toutes les cameras étaient braquées sur le Sénégal qui jusque-là était la vitrine de la démocratie en Afrique de l’ouest .

L’image des autres transitions chaotiques qui ont frappé le continent Africain ces derniers mois inspirant l’incapacité d’un continent à assurer un changement de régime sans que cela n’entraine des morts et l’intervention de la communauté internationale planait dans tous les esprits. Cependant les récentes élections au Sénégal ont levé ce doute des esprits les plus pessimistes. Un véritable triomphe de la démocratie en terre Africaine. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Editorial

Une santé sans TIC

–          Zut ! J’ai perdu mon carnet de santé.

–          Ce n’est pas grave maintenant tout se trouve dans l’ordinateur de ton médecin. La date de ta première consultation ainsi que le nom du dernier infirmier qui t’a fait une piqûre ».

–          Ouf ! Mon sang n’a fait qu’un tour.

Ce genre de dialogue pourrait bientôt être courant dans la majorité des pays en Afrique grâce à toutes les opportunités qu’offrent les TIC. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Sciences et Technologies

Web-Nudité

Je supprime régulièrement mes anciens posts, commentaires,… histoire de revenir à mes principes initiaux, lors de mon arrivée ici, en 2007.

Ne pas s’étonner ou s’offusquer de parfois trouver un mur blanc comme neige. C’est ici chose normale.

Pourquoi ? Je refuse que ma ligne de vie ne soit pas que dans ma main, mais aussi sur Facebook. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Culture et Société

Sénégal : Présentation de la loi N° 2008-11 du 25/01/2008 portant sur la Cybercriminalité.

Le développement des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) constitue en ce début du XXIème siècle un tournant majeur de la civilisation humaine.

Mais si l’interconnexion permanente des réseaux informatiques constitue un enjeu majeur consistant pour les Etats à tirer parti des possibilités qu’offrent les technologies de l’information et de la communication en faveur des objectifs de développement énoncés dans la Déclaration du Millénaire, du développement des transactions commerciales et de la bonne gouvernance, il reste que l’espace numérisé qu’offrent les technologies de l’information et de la communication notamment l’Internet, est de plus en plus le lieu pour commettre des agissements répréhensibles de toutes sortes, attentatoires tant aux intérêts des particuliers qu’à ceux de la chose publique. Lire la suite

1 commentaire

Classé dans Culture et Société

Cours de Lingala N°2

Les langues bantoues sont si belles, j’aimerai connaitre le plus possible, celles que je rêve de parler le plus sont le swahili, le wolof, le peul, le yoruba, et le hausa. Aujourd’hui je ne vais vous parler que de celle que je maîtrise le plus, la langue qui me met le plus à l’aise, je ne vais pas vous mentir, dire l’anglais c’est super confortable ou le français me donne des ailes, c’est le lingala que j’aime le plus. Ces langues européennes qui certes, nous permettent aujourd’hui de nous comprendre et communiquer vu la diversification de nos langues sont certes de belles langues, mais pas une raison pour renier ou ignorer les nôtres, si nous commençons par renier nos langues, nous renions nos cultures et finissons par renier nos ancêtres et notre Afrique, et à ce rythme, je vous garantis que nous serons foutus, car l’Afrique n’existera plus. A titre de rappel, le lingala est parlé en R.D.C, à Kinshasa, dans certaines provinces, au Congo aussi et compte environ 20 millions d’interlocuteurs, vous pouvez faire partie de cette si nombreuse famille, suivez juste, faîtes pas les têtus. Lire la suite

4 Commentaires

Classé dans Culture et Société

A L’aide ! La case du voisin brûle !

L’Afrique doit-elle attendre ou s’unir pour  la stabilité de nos pays?

Que ne fut ma surprise quand j’ai appris que le Mali et le Sénégal avait la même devise : « un peuple, un but, une foi ». Nous sommes tous fières de nos héros, à l’instar de Thomas Sankara Patrice Lumumba et Nelson Mandela, mais aucun de nous ne veut leur emboîter le pas voire travailler pour réaliser leur rêve, celui de l’Unité Africaine. D’ailleurs que ceux qui vont commenter cet article me disent quel président incarne aujourd’hui l’unité africaine ? Lequel travaille dans le sens de cette unité ? Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Culture et Société

Mieux vaut prévenir…

Ces dix dernières années, les technologies de l’information ont été perçues en Afrique comme un formidable moyen de prévention, d’information, de diagnostic et surtout de formation pour l’ensemble des professionnels du continent. Ces nouvelles technologies, notamment Internet, permettent de surmonter des obstacles sérieux au développement sanitaire en Afrique : les contraintes de temps et d’espace, les frontières nationales et la diversité des langues. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Sciences et Technologies

Pourquoi cette soif de pouvoir en Afrique ?

La soif de pouvoir en Afrique est une réalité bien triste que nos hommes politiques ont fini de vendre à la face du monde. Depuis l’accession de nos pays à la souveraineté internationale, un certain nombre de chefs d’Etats n’ont pas hésité à se maintenir au pouvoir pour assouvir leur soif. Ces hommes « que nous qualifions de petits hommes » sont aujourd’hui à l’origine du mauvais départ du continent africain. Partout en Afrique (de Dakar à la corne de l’Afrique et du Maghreb au cap), les dirigeants mis en place au lendemain des indépendances par les anciennes puissances coloniale ont été pour beaucoup dans le déclin de leur pays en particulier et de la région Afrique en générale. Aujourd’hui encore, certains pays ont à leur tête des personnes qui refusent de quitter le pouvoir. De plus, dans d’autres, il est noté une dévolution monarchique du pouvoir (cas au Gabon, au Congo etc).  Lire la suite

1 commentaire

Classé dans Economie et Politique

Unité africaine: Importance dans notre situation

L’Afrique dans son tout, représente une multitude de cultures, tribus, pays, d’individus, et parler d’unité signifie tout simplement ramener toutes ces cultures en un, pas en un au sens propre mais au sens figuré, c’est-à-dire une communion, une complicité, une solidarité entre autres.

Aujourd’hui plusieurs africains crient mondialisation, qui est une pure escroquerie, j’en reparlerai prochainement, mais je me demande si nous nous sommes une fois interrogé sur « l’africanisation », le panafricanisme, la politique africaine de sans frontières. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Culture et Société

Le Mali, chronique d’une recolonisation programmée

« Que les chèvres se battent entre elles dans l’enclos est préférable à l’intermédiation de l’hyène». Proverbe bamanan

1. Le Mali dans l’ordre cynique du monde
Mis en lumière par l’amputation des deux tiers de son territoire, le coup d’Etat du 22 mars 2012 et l’embargo total de la CEDEAO, l’extrême vulnérabilité du Mali tient d’abord à la trahison des élites. Elles se voilent la face, réfutent tout débat de fond sur les enjeux de la mondialisation capitaliste. Désormais, tout est clair : la recolonisation du pays à travers les politiques néolibérales entre dans une nouvelle phase qui obéit au schéma libyen avec l’intervention directe de l’OTAN en moins. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Economie et Politique

Doolel jumtukay jappandi ci réewu Afirig yi

Jumtukay jappandi mën neñ ko firi ci li nga xam ni moy lepp lu mënna oyafal dunduk domi adama ci li muy yëngu. Manaam mën na nek ay jumtukay ngir yessal njang mi ci daara yi, wala mu mek lu fajkat bi mëna jëfëndiko ngir set numu mënee saafara ay jangoro.

Li ñu setlu ci sunu réewyi moy ni sunu nguur yi joxu ñu gëdd, lii, di mëna doolel jumtukay jappandi yooyule nga xam ni deño am wall gu duun ci lii di mëna jëmal kanam am réew. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Culture et Société, Expressions Libres

Suivre une formation et se faire encadrer à distance par un Njàccaar

FADDIS signifie Formation Assistance et Développement à DIStance. Njàccaar Visionnaire Africain NVA baptisa ainsi sa première  sous-cellule de la Cellule Scientifique et Technique (CST). Elle date d’octobre 2009. En outre comme son nom l’indique, son premier rôle est de former, même à distance grâce à Internet à travers les mails, la messagerie instantanée, les vidéoconférences etc. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Culture et Société

Les opérateurs de téléphonie mobile en Afrique

En Afrique nous avons assisté à un boom avec l’avènement de la téléphonie mobile. Depuis 2010 nous avons tout bonnement dépassé le cap de 500millions d’utilisateurs de téléphones mobiles.

Nous pensons que seules nos matières premières attirent les investisseurs étrangers, nous avons tort car dans le monde de la téléphonie une rude concurrence est menée à nos sociétés nationales. Lire la suite

1 commentaire

Classé dans Economie et Politique

« Pauvreté numérique » ou « Fracture numérique »

Nous nous réunissons aujourd’hui autour d’un problème précis, celui de l’intégration des nouvelles technologies au niveau de l’enseignement et de l’éducation en Afrique. Les méthodes mises en œuvre dans ces secteurs demeurent, hélas, précaires et dénudées de tout parfum qui nous emporterait vers le gout de l’évolution, de la recherche et du développement. Face à une gestion des ressources humaines, matérielles et financières demeurant manuelle, face à l’utilisation de nouveaux systèmes informatiques peu maîtrisés par ses utilisateurs, les systèmes d’informations éducatifs perdent en qualité, en performance et en optimisation de gain et de temps ; ce qui explique, peut être, le déphasage que l’on pourrait constater au niveau de l’existence et de l’utilisation des nouvelles technologies en Afrique. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Sciences et Technologies