Les opérateurs de téléphonie mobile en Afrique

En Afrique nous avons assisté à un boom avec l’avènement de la téléphonie mobile. Depuis 2010 nous avons tout bonnement dépassé le cap de 500millions d’utilisateurs de téléphones mobiles.

Nous pensons que seules nos matières premières attirent les investisseurs étrangers, nous avons tort car dans le monde de la téléphonie une rude concurrence est menée à nos sociétés nationales.

Dans les années 90 la libéralisation des économies africaines imposées par le FMI « Fond Monétaire International » a ouvert une porte dorée aux investisseurs étrangers et comme nos Etats étaient endettés, ils ont optés pour la vente totale ou d’une partie du capital de nos sociétés nationales de télécommunication.

Ce qui fut le bonheur de Orange Telecom qui déploie ses ailes dans les pays comme la Côte d’Ivoire, le Sénégal, le Mali, le Niger, le Cameroun, le Kenya, l’Ouganda et, en Afrique du nord, au Maroc, en Tunisie et en Égypte.

De son côté SFR table sur sa filiale marocaine Maroc Telecom pour marquer sa présence en Afrique. Les français ne sont pas les seuls à avoir trouvé leur bonheur, l’opérateur britannique et numéro un mondial de la téléphonie mobile VODAFONE, se base sur ses filiales pour occuper le territoire africain avec Vodacom en Afrique du Sud, Safaricom au Kenya et Vodafone Ghana au Ghana.

Le groupe sud-africain MTN reste malgré tout, le leader et domine le marché de la téléphonie en Afrique, il s’étend des pays voisins comme la Botswana, Swaziland, Zambie ainsi que le reste de l’Afrique, l’Ouganda, le Rwanda, le Soudan, la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Bénin, le Nigeria, le Cameroun, le Congo. Ils sont suivis des anglais avec Vodafone puis de Zain qui a été racheté en 2010 par le groupe indien Bharti Airtel pour un montant de 10milliards de dollar, sans oublier Orange Telecom, Tigo et Moov. Ces operateurs téléphoniques se partagent le marché de la téléphonie mobile en Afrique

Il subsiste bien évidement d’autre petits operateurs un peu partout sur le territoire africain mais  ils restent des petits opérateurs.

Le marché de la téléphonie reste encore un monde à reconquérir par les investisseurs africains car il constitue une énorme manne financière mais hélas car comme pour nos matières premières nous ne sommes pas encore une fois les premiers bénéficiaires puisque les groupes étrangers contrôlent plus de la moitié des capitaux nos sociétés nationales de télécommunication.

En plus de tous ces groupes cités les indiens et les chinois sont de plus en plus intéressés et eux aussi sont entrain de tisser leur réseau le monde de la téléphonie, si on n’y prend pas garde ce marché nous échappera totalement et de façon définitive.

Source : Statistiques de l'Union internationale des télécommunications (ITU)

Fatou Niang Sow

Publicités

1 commentaire

Classé dans Economie et Politique

Une réponse à “Les opérateurs de téléphonie mobile en Afrique

  1. Judicael Adivignon

    Franchement,bon travail et félicitation!Fatou Niang Sow.J’aimerais savoir si je peux faire un rooming avec ma puce MTN du Bénin et l’utiliser en afrique du sud?j’y étais il ya quelques jours seulement et je n’ai pu appeler personne.même mes nanas…rire! j’en ai six seulement et ce serais un plaisir pour d’y ajouter Fatou Niang Sow…Rire!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s