Cours de Wolof Numéro 2

Salut à tous !

Voilà votre deuxième cours de Wolof ! Ce cours est vraiment destiné aux novices parmi les novices. En effet je veux qu’au sortir de ces quelques leçons, que vous soyez capables de tenir une petite discussion en wolof, et que vous osiez aller vers vos ami(e)s sénégalais(e)s et qu’on discute dans des langues autres que le français ou l’anglais uniquement ! Si quelqu’un est motivé pour faire pareil avec le fon, le bambara, le peuhl ou autres, moi je suis preneur !

Je vais d’abord vous présenter ma méthode, puis donner quelques règles de phonétique et d’écriture et enfin passer à ce que vous attendez tous, la leçon numéro 2. Bon apprentissage !

1 – La Méthode

Tout enseignement nécessite une méthode. Celle que je vous propose est simple, plus que simple, elle est ultra-simple :

Le principe : Je vous donne des expressions et des phrases simples de la vie courante, et vous devez les apprendre par coeur.

Les questionnements, les interrogations, les turlupinassions personnelles et tout le reste, mettez cela de côté s’il vous plait lol. Ne me parlez pas de grammaire et de syntaxe, ne me parlez pas de « c’est quoi le sujet », de c’est « quoi le verbe », c’est « quoi le ceci du cela » Lol. Les seules questions que j’accepte jusqu’à nouvel ordre, sont des questions de vocabulaire. Si vous voulez vraiment devenir fonctionnel en Wolof, mettez de côté votre fonctionnement grammatical actuel, essentiellement tiré de la langue française. Apprenez, apprenez et apprenez ! La compréhension viendra plus tard et d’elle-même ! A vos marques…Prêt…Begee

2 – L’Ecriture et la Phonétique

Cette partie servira même aux sénégalais « vrais vrais » comme dirait Sedami, un ami ivoirien.

En effet l’écriture de la langue wolof est codifiée, certes dans des caractères latins tels que ceux que vous lisez en ce moment, mais elle est bel et bien codifiée. Je vais donc vous donner quelques éléments de cette codification. Cela fera que vous pourrez écrire le wolof tel que le demandent les conventions académiques. Je ne les connais pas toutes, mais je vais m’efforcer de respecter celles que je maitrise. Je vais donc souligner ici quelques correspondances phonétiques entre le « comment on écrit » et « comment on doit prononcer ». Cependant je comprends que le fonctionnement phonétique que l’on utilise souvent soit une chose dont il est difficile de se départir. Pour cette raison, J’écrirai pendant les premiers cours, à côté de la graphie « académique » , la graphie « phonétique » dans le codage phonétique français. Ce que je veux dire a l’air compliqué mais se résume par les exemples ci-dessous :

« Tu es vilain »  se traduit par  » Da nga niaaw » et s’écrit « Da nga ñaaw »

« Tu me manques » se traduit par  » Nameu na la  » et s’écrit « Namm na la »

« Viens dans ma maison » s’écrit  » Ñëwël sa ma kër » qui se prononce « Nieuweul sa ma keur »

C’est tout bon ? Vous avez compris l’idée ? Bon okay, je vous donne quelques éléments de phonétiques de base et après on attaque !

Ecriture en Wolof  Valeur phonétique et exemple en Français

u « ou » court comme dans « bouffe »

uu « ou » long comme dans « cour »

i  » i  » court comme dans « titre »

ii  » i  » long comme dans « lire »

ë « eu » comme dans « peur »

e  » é » court comme dans « blé »

ee  » è » long comme dans « terre »

x  » kh » comme dans « Khadim »

c  » tch » comme dans « Tchad »

ñ « gn » comme dans « Gagne »

j « dj » comme dans « Djokovic »

PS : Tout redoublement d’une voyelle (a, e, i, o, u) oblige à prononcer ladite voyelle de manière un peu plus longue.

Exemple : « Jembe » se prononce « djembé » alors que « meer » se prononce  » mère » en tirant un peu sur le « è »

Tout redoublement d’une consonne oblige à appuyer la prononciation initiale de la consonne.

Exemple :  » Ceep » se prononce « Thièp » alors que  » Waccee » se prononce « Wattchè ».

Bon ça devient trop lourd là, mais ce quelques éléments étaient indispensables. On commence bientôt mais rappelez-vous de la règle de départ : Je vous donne des expressions et des phrases simples de la vie courante, et vous devez les apprendre par cœur. Vous posez un minimum (voire pas du tout) de questions d’ordre logique, grammatical et syntaxique. Seules les questions de vocabulaire seront traitées. Ok guys ?

3 – Le cours

Les phrases et expressions sont organisées comme suit :

Prononciation phonétique = Ecriture officielle = Traduction(s) en français

Exemple : Kaye niou dém fo = Kaay ñu dem fo = Allons-nous amuser

C’est bon là ? Vous y êtes ? Allez, bon apprentissage à tous et à toutes !

Aujourd’hui, vous allez apprendre à poser des questions en wolof

Naka nga toudou ? = Naka nga tudu ? = Comment tu t’appelles ? 

Naka nga yéndo ? = Naka nga yendo ? = Comment tu as passé ta journée ? (Yendu = Passer la journée)

Fane nga fanane ? = Fan nga fanaan ?Où tu as passé la nuit ? (Fanaan = Passer la nuit) 

Fane nguène fanane ? = Fan ngeen fanaan ? = Où vous avez passé la nuit ?

Fane nga démone ? = Fan nga demon ? Où tu étais parti ? 

Fane nguène démone ? = Fan ngeen demon ? = Où vous étiez parti ?

Fane nga nékone ? = Fan nga nekkon ? = Où tu étais?

Fane nguène nékone ? = Fan ngeen nekkon ? = Où vous étiez ?

Naka + Sujet (nga, ngeen) + verbe = Interroge sur l’état , sur la manière = Comment ?

Fan + Sujet (nga, ngeen) + verbe = Interroge  sur un lieu, une provenance, une destination= Où ?

Remarque 1 : J’évite volontairement l’inversion du sujet dans la traduction française, ceci afin que vous puissiez mieux identifier les éléments de la question mot à mot

Remarque  2: Le passé en wolof est signifié par le suffixe « on » (qui se prononce « one » comme dans « tonne »). Cette particule « on » se rajoute au verbe infinitif. Exemple Fi lay fanaan = C’est ici que je passe la nuit ; Fi la fanaanon = C’est ici que j’ai passé la nuit.

Ci-dessous quelques questions que vous entendrez si votre chérie ou votre amie sénégalaise vous aime beaucoup ! Lol

Loutakh nga mérr ? = Lutax nga merr ?Pourquoi tu es fâché ?

Loutakh nga noppi ? = Lutax nga noppi ? = Pourquoi tu es silencieux ? Pourquoi te tais-tu ?

Loutakh ngaye déf li ? = Lutax ngay def li ? = Pourquoi tu fais cela ? 

Loutakh nga dém fofou ? = Lutax nga dem fofu ? = Pourquoi tu es allé là bas ?

Loutakh nga bayi ma ? = Lutax nga bayi ma ? = Pourquoi tu m’as délaissé ?

Loutakh faléwo ma ? = Lutax falewo ma ? = Pourquoi tu me zappes ? Pourquoi tu ne préoccupe pas de moi ?

Loutakh nga yép ma ? = Lutax nga yep ma ? = Pourquoi tu ne me respectes pas ?

Vous aurez compris que LOUTAKH ou LUTAX en wolof = POURQUOI en français

Vous aurez aussi remarqué que j’ai souvent traduit en disant : « Pourquoi tu fais cela » au lieu de « Pourquoi fais-tu cela ». C’est juste par soucis pédagogique, pour ne pas vous perdre dans l’identification des mots. En effet en traduisant « Lutax nga noppi » par « Pourquoi es-tu silencieux », je risquerai d’en perdre certains. Alors qu’en traduisant « Lutax nga noppi ?» par « Pourquoi tu es silencieux ?», vous identifiez grosso modo le « Lutax » à « Pourquoi », le « nga » à « tu » et le « noppi » à « être silencieux » : ce qui est déjà beaucoup mieux comme traduction. Understood ?

Kaye niou andeu = Kaay niou andd = Viens on y va ensemble

Do fanane fi ? = Do fanaan fi ? = Tu ne passes pas la nuit ici ? Tu ne dors pas ici ?

Kaye fanane keur ga = Kaay fanaan kër ga = Viens passer la nuit à la maison, Viens dormir à la maison

Beugo lekeu ? = Bëggo lekk ? = Tu ne veux pas manger ?

Beugo nopalou ? = Bëggo noppalu ? = Tu ne veux pas te reposer ?

Beugo nopalou touti ? = Bëggo noppalu tuuti ? = Tu ne veux pas te reposer un peu ?

Beugo tok touti ? = Bëggo took tuuti ? Tu ne veux pas rester un peu ? 

Beugo touti ndokh ? = Bëggo tuuti ndox ? = Tu ne veux pas un peu d’eau ?

Beugo touti ndokh bou sèdeu? = Bëggo tuuti ndox bu sedd ? = Tu ne veux pas un peu d’eau fraiche ?

Beugo touti thiép ? = Bëggo tuuti ceep ? = Tu ne veux pas un peu de riz ?

Beugo touti thiakry ? = Bëggo tuuti caakri ? = Tu ne veux pas un peu de Thiakry ?

Beugo touti lém ? = Bëggo tuuti lem ? = Tu ne veux pas un peu de miel ?

Beugo touti fondé ? = Bëggo tuuti fonde ? = Tu ne veux pas un peu de bouillie de mil ?

 

Vous aurez compris que TOUTI ou TUUTI en wolof = UN PEU en français.

Sinon toutes les questions en « BËGGO TUUTI + Nom d’aliment ? » peuvent se remplacer par

Des questions du type « BËGG NGA TUUTI + Nom d’aliment ? ». Ces deux formes sont strictement équivalentes. La seconde est même un tout petit peu plus « polie ».

Vous aurez remarqué que je n’ai pas traduit le « Thiakry » lol, demandez à un ami ou à une amie sénégalais(e ) de vous en faire…Vous m’en donnerez des nouvelles !

Do khaare rère ? = Do xaar reer ? = Tu n’attends pas le diner ? 

Do ndéki ? = Do ndeki ? = Tu ne prends pas ton petit déjeuner ? (Eh oui « Prendre le petit déjeuner » = « Ndéki » lol)

Kaye ndéki = Kaay Ndeki = Viens prendre le petit déjeuner

Lane ngay déf ? = Lan ngay def ? = Que fais tu ? Qu’es-tu en train de faire ?

Lane ngay diangue ? = Lan ngay jangg ? = Qu’étudies-tu ? Qu’es-tu en train d’étudier?

Lane nga beugueu ? = Lan nga bëgg ? = Que veux-tu ?

Lane nga beugueu lekeu ?  = Lan nga bëgg lekk ? = Que veux-tu manger ?

Kagne ngay tambalé ? = Kañ ngay tambalé ? = Quand est-ce que tu commences ?

Kagne ngay paré ? = Kañ ngay pare ? = Quand est-ce que tu finis ?

Kagne ngay pare li ngay def ? = Kañ ngay pare li ngay def? = Quand est-ce que tu finis  ce que tu fais?

Kagne ngeen di paré ? = Kañ ngeen di pare ? = Quand est-ce que vous finissez ?

Kagne la Aissatou di paré ? = Kañ la Aissatou di pare ? = Quand est-ce que Aissatou finit ? Kagne la Aissatou di paré li mouye def ? = Kañ la Aissatou di pare li muy def ? = Quand est-ce que Aissatou finit ce qu’elle fait ?

KAGN ou KAÑ en wolof  = QUAND en Français ?

LANE ou LAN en wolof = QUOI, QUE en Français ?

Voilà voilà ! C’est fini pour aujourd’hui.

Si vous voulez progresser vite, il faut apprendre rigoureusement tout ce que je viens de vous dire dans cette leçon numéro 2 comme vous l’avez fait dans la leçon 1. Vous verrez que ce qui viendra par la suite n’en sera que plus facile à comprendre. Allez, jajëf ! Ma ngi dem añ !

Fary Ndao

Publicités

8 Commentaires

Classé dans Culture et Société

8 réponses à “Cours de Wolof Numéro 2

  1. génial, merci! j’attends avec impatience le cours numéro 3 😉

  2. Marc divers

    Merci beaucoup, y a t il une suite, un cours n° 3?
    Merci

  3. Samba Kamara

    Cours très sympa , moi j’utilise depuis quelques jours une application IPhone , « Le wolof facile »
    https://itunes.apple.com/us/app/le-wolof-facile/id577650213?l=fr&ls=1&mt=8

    ça aide pas mal

  4. valérie

    super ! je sens que je vais apprendre vite ! vivement la n°3 !!!

  5. Sy

    Super merci bcp ! Ça m’aide et n’associe aussi tes cours à une appli iPhone le wolof facile : ça m’aide pour la prononciation !!! Ré-merci !

  6. LEGER

    superbe j apprends vite …. c est pour quand le cours du numéro 3 ???
    laurence leger

  7. HOARE

    Super
    Oui mê »me si ça te demande beaucoup de travail j’attends avec impatience le numéro 3

  8. roks

    C’est super ce que tu fais

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s