72h de NVA Ed2 – Njàcc’Art partie 2 – Aïssatou et ses amies ne se défilent pas… elles défilent

Dans le programme des 72h de Njàccaar, il a été convenu d’organiser une soirée culturelle, où créativités, cultures et festivités seraient au rendez-vous. C’est à cette occasion que des activités à savoir, une exposition de tableaux d’art, un concert, un défilé de modes, … ont été proposées.

Etant une amoureuse du stylisme et notamment de la mode, je me suis occupée de la section défilé de mode de cette soirée avec l’aide de Ndeye Fatou SARR (membre de Njàccaar) avec qui j’ai pu dessiner des modèles d’habits. Ce fut un défi à relever, dans la mesure où le résultat de cette activité devait être au parfum du thème de l’évènement et de notre slogan : « Faire ce que nous pouvons avec ce que nous avons ».

C’est ainsi que j’ai sensibilisé quelques fille de  Njàccaar (membres et sympathisantes) afin de se joindre à nous dans cette entreprise pour mener à bien cette activité.

Néanmoins plusieurs problèmes se posaient. Nous n’avions pas un budget énorme pour organiser un défilé de mode, ainsi j’ai proposé de faire un Défilé 100% Made In Njàccaar.

Je n’ai jamais cousu de ma vie mais je savais que j’aimais coudre.

Sans réfléchir, je suis allé acheter des tissus africains (wax, imprimés, …), accessoires (perles, plumes, accessoires coutures, …), j’ai commandé une machine à coudre, et j’ai décidé de coudre, à la grande surprise générale. On m’a conseillée de commander les modèles à Dakar, d’aller voir un professionnel, et même de laisser tomber, mais rien y fait j’avais déjà décidé de coudre et comme suis connue pour être très têtue, personne n’allait m’empêcher d’arriver à mes fins.

Mes débuts en couture furent 8 semaines exactement avant la cérémonie, je commence à regarder les tutoriels sur internet – j’utilise là une des qualités que Njàccaar m’a inculquée : aller chercher, prendre, entreprendre, s’auto-former, c’est ce qui se fait dans Njàccaar-, je monte ma machine. Je fus découragée au début car les résultats n’étaient pas conformes à ce que l’on voit en réalité, mais il a suffi d’un peu de patience pour comprendre ce qu’i n’a pas marché et ainsi continuer dans le travail.

Les jours passent, je fini un modèle, à la grandes surprise de mes amis ; et de deux et de trois, ainsi de suite. Le travail commence à ralentir, je n’arrive pas à avoir les mesures des mannequins à temps, les examens et cours s’accélèrent ainsi ils me restaient 4 modèles à coudre. Seulement 4 jours me séparent de mon jour de départ pour Montpellier et je devais absolument finir les modèles. J’étais habitée par une motivation inconditionnelle, je ne voyais une seule et unique chose : finir les modèles. Il a fallu une journée entière et une nuit pour finir le tout, sauf une robe que j’ai dû finir à la main en coulisses.

Ce fut un voyage long, périlleux mais passionnant que j’ai vécu en réalisant ces modèles, même si j’étais épuisée physiquement, mon morale était en pleine forme car j’étais satisfaite d’avoir accompli ma mission.

Les filles ont essayé leur modèle, j’ai dû ajuster pour certaines, pour d’autre c’étaient parfait, et place au défilé que s’est passé avec succès tant dans le déroulement tant sur le dénouement car j’ai pu faire passer un message : celui de faire comprendre aux jeunes africains que le développement de l’Afrique commence par nous-même, chacun a un atout qui sommeille au plus profond de soi. Il faut le savoir, oser le dire et avoir l’audace d’agir.

Mission accomplie dans la mesure où nous sommes retournés aux ressources pour réaliser ce défilé, et avec ce que nous avons : nos talents, notre volonté, notre motivation et notre confiance en la réussite de cet évènement.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Culture et Société, Economie et Politique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s