72h de NVA Ed2 – 30 minutes pour éclaircir les idées sur les conséquences de la dépigmentation (ou Xeesal)

DOCUMENTAIRE suivi de DEBAT. [La dépigmentation  ou  « xeEsal »]
[Aïssatou BADIANE]

La réalisation d’un documentaire, sur la dépigmentation est un projet qui est né il y a 4
mois au sein de Njàccaar même. Motivée par la lutte contre ce phénomène – que je qualifie d’ailleurs de fléau social – j’en ai discuté avec le Président Sadio SANGHARE, qui m’a donné feu vert pour la diffusion et le commentaire du documentaire lors des 72h de Njàccaar Edition 2.

J’ai donc travaillé sur ce projet en collaboration avec Njàccaar Sénégal. Cependant, les courts délais dont nous disposions ne nous permettant pas de réaliser un projet aussi abouti que souhaité dans les temps (pour les 72H…), j’ai décidé d’adopter une formule plus simple, et de poser le problème différemment, tout en laissant place au débat; c’est ainsi que j’ai sollicité les personnes de mon entourage motivées par cette lutte, et acceptant d’être interviewées sur le sujet, en répondant à mes questions, qui pour la majeure partie tournaient autour du pourquoi et du comment de ce phénomène. En outre, j’ai eu l’honneur de rencontrer le Docteur Khadi SY BIZET, dermatologue-esthéticienne, qui tient son cabinet à Paris. Entièrement engagée dans la lutte contre le « Xeesal », elle m’a accueillie les bras grands ouverts et à répondu à toutes mes questions.

Ainsi lors des 72h, j’ai pu, avec l’aide d’Abdoul Khadre Diallo (membre de Njàccaar), diffuser des vidéos de 3 à 7 minutes de la dermatologue. Cette dernière évoquait des points très intéressants à connaître sur ce fléau, à savoir : les causes de ce phénomène (l’histoire de notre continent – qui a beaucoup souffert de l’esclavage et de la colonisation – , le complexe de l’homme noir par rapport à l’homme blanc, le désir des femmes d’être belles et plus appréciées sachant que dans nos cultures la femme claire et synonyme de fertilité et de clarté, la médiatisation grandissante des femmes au teint clair via le petit écran, …).

J’ai pu diffuser des vidéos assez « choquantes » sur les conséquences de la dépigmentation; accompagnées des récits du docteur Bizet, qui évoquait les risques de maladies telles que l’hypertension artérielle, le diabète, la stérilité chez la femme, la malformation infantile, et des problèmes de cicatrisations de la peau, j’ose espérer que cette diffusion a pu porter quelque fruit dans l’esprit de ceux et celles qui croiraient encore que s’adonner à la pratique du Xeesal est exempt de tout danger pour la vie humaine elle-même..

Le but de ce documentaire n’étant pas de blâmer ceux qui s’adonnent à cette pratique, il doit sensibiliser sur les conséquences au niveau sanitaire de ce fléau qui sont très sérieuses. Ce phénomène n’est ni bien pour notre santé, ni pour notre culture, sans parler de notre économie. Je pense, pour les 30 minutes que j’ai eues pour défendre ma position par rapport à ce phénomène, le message est bien passé.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Culture et Société

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s