L’ETAT DES LIEUX DES DENREES DE PREMIERE NECESSITE : PRODUCTION, DISTRIBUTION ET CONSOMMATION.

La production est le fruit de la combinaison des facteurs de productions. Au Sénégal, on distingue plusieurs types de production. Les sites de production des denrées de première nécessité sont essentiellement la vallée du fleuve, la Casamance et la zone des Niaye.
Les cultures les plus fréquentes dans la vallée du fleuve sont : le riz, l’oignon et la tomate. A ce propos, Le directeur de la SAED lors de la cérémonie de présentation des vœux a signalé que le riz paddy qui a rarement atteint 150.000 tonnes par an au niveau de la vallée est aujourd’hui à plus de 350.000 tonnes. Par rapport à cette spéculation, il faut rappeler que l’Etat du Sénégal a assigné à la société d’aménagement et d’exploitation des terres du delta 80 % de la demande nationale mais n’en est qu’à 35%. La production de tomate quant à elle est comprise entre 60.000 et 70.000 tonnes alors que les potentialités leur permettent d’aller bien au delà de 80.000 tonnes par an. En Casamance cependant on note une production de riz et de manioc qui s’accroit d’année en année. Concernant la production d’oignon, en termes de chiffre d’affaire, elle a basculé de la hiérarchie variétale de la vallée du fleuve Sénégal pour se hisser au rang de 2ème spéculation au détriment de la tomate et des autres spéculations.

Les rendements des différentes spéculations cultivées dans la vallée du fleuve Sénégal dépendent du type de sol. Il est plus est plus important au niveau des sols Deck, qui sont moins filtrants. Il faut noter que le potentiel de terres irrigables est de 98.000ha au niveau de la vallée mais, seul 50.000ha est réalisés par la SAED. La mise en valeur optimale des terres irrigables dans la vallée du fleuve permettra à coup sur de couvrir la totalité des besoins nationaux en riz, l’implantation d’industries de transformation dans la zone et la création de nouveaux emplois pour les jeunes. Pour la tomate, le potentiel est loin d’être atteint compte tenu de ce que la vallée du fleuve Sénégal sort annuellement.

Les productions agricoles de la vallée du fleuve et de la Casamance sont destinées pour la plupart à l’auto consommation, et dans une moindre mesure à la commercialisation. La production agricole destinée à l’autoconsommation concerne les produits à forte capacité de conservation à l’image du riz paddy. Les producteurs de riz réservent une partie de leur production pour la consommation. Cette dernière au niveau de la vallée constitue un défi majeur compte tenu de la quantité importante de riz importée par le Sénégal. Sa commercialisation commence à s’améliorer du fait de la mise en place de la société de promotion du riz au Sénégal (SPCRS) depuis le 25 novembre 2010 regroupant les producteurs, les riziers et les commerçants pour une bonne distribution et une bonne commercialisation du riz. Aujourd’hui, le sac de riz est vendu à 15.000fcfa ; ainsi, l’amélioration des relations entre les différents acteurs devrait permettre une meilleure commercialisation des produits d’autant plus que les importateurs y prennent part.
Après la récolte, les producteurs ont souvent un problème d’écoulement surtout pour le cas de l’oignon qui est fortement concurrencé par l’oignon importé. Pour la tomate, la commercialisation ne pose pas de problème du fait de l’implantation de l’usine de transformation dans cette zone. Cette usine a la capacité d’acheter toute la production et de l’écouler à l’intérieur du pays.

oumarbarry@hotmail.fr

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Actualités, Expressions Libres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s