Le fonio pour la promotion du consommer local : une céréale aux multiples vertus alimentaires

Les locaux de l’auberge Thomas Sankara ont servi de cadre aux femmes
du Gie Koba Club et de plusieurs groupements de promotion féminine
pour organiser la journée nationale du fonio. La cérémonie qui a été
présidée par Mamadou Mbaye, préfet du département, a vu la
présentation de plusieurs plats succulents à base de fonio.

Le fonio, considéré depuis longtemps comme un aliment de soudure des
populations pauvres, est devenu aujourd’hui un aliment par excellence
générateur de revenus au sein des ménages et des organisations des
femmes du Sénégal en général, et de Kédougou en particulier.
C’est pourquoi, les femmes du groupement d’intérêt économique, Koba
club, en collaboration avec celles de plusieurs groupements de
promotion féminine de Kédougou, ont jugé nécessaire d’organiser la
journée fonio à Kédougou.

Mme Aïssatou Aya Ndiaye, présidente dudit Gie, par ailleurs
coordonnatrice régionale du comité consultatif des femmes, s’est
réjouie de l’organisation de cette journée. Mme Ndiaye a aussi loué
les vertus alimentaires, médicinales, économiques et culturelles de
cette céréale dont la transformation a permis de gagner le grand prix
du chef de l’Etat pour la promotion de la femme, édition 2008.

Autant d’aspects qui justifient le choix d’une journée de fonio
célébrée ce mardi 27 juillet. De l’avis de la coordonnatrice, « Ce
grand prix nous a permis de doter notre Gie de beaucoup plus de moyens
matériels.
Il nous a également permis d’installer une boutique de fonio à
Kédougou et à Dakar pour satisfaire les besoins de nos clients.
Aujourd’hui, nos partenaires nous demandent de leur livrer par mois 10
tonnes de fonio. Et, nous faisons souvent appel à d’autres groupements
féminins de la localité pour couvrir la demande ».

Le fonio est devenu aujourd’hui une alimentation prisée à Kédougou et
partout au Sénégal. Avec le fonio, on peut préparer différents plats
comme du diouka, du yassa, du fonio yapp, du mafé, du thiakri, du
lakh, des gâteaux, etc.

Présidant la cérémonie, le préfet du département de Kédougou, Mamadou
Mbaye, s’est dit très satisfait de la variété de plats à base de
fonio. A l’en croire, « cela nous réconforte surtout par rapport à la
politique du chef de l’Etat qui veut promouvoir la transformation
alimentaire des produits agricoles.
Cela va soutenir davantage la politique menée par les autorités pour
la promotion du consommer local qui est pour tout l’intérêt du pays,
surtout quand on sait que le Sénégal dépense énormément d’argent pour
acheter des denrées alimentaires à l’étranger, notamment le riz »
Ainsi, avec l’appui de l’Etat et des partenaires, le fonio occupe une
place de choix dans l’alimentation nationale et internationale. La
région de Kédougou, à travers les efforts des producteurs et des
organisations transformatrices, sous l’impulsion du Gie Koba club, se
positionne en leader dans cette filière.

Le fonio continue aussi de parler de lui au niveau national à travers
la Fiara et le salon international de l’agriculture en Italie, mais
également au grand salon slow food en France. De succulents plats à
base de fonio ont été dégustés au cours de cette journée.

Mahamadou Lamine BARRO (Correspondant à Kédougou)

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Actualités, Expressions Libres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s