LA FILIÈRE ALIMENTAIRE ET SES CHAÎNONS, DE LA PRODUCTION À LA CONSOMMATION

Nourrir, c’est «entretenir, faire vivre en donnant à manger». La nourriture est une nécessité de la vie; toutes les créatures doivent manger pour vivre. Ainsi, l’acquisition de la nourriture est une préoccupation majeure de tous les animaux, parmi lesquels l’Homme est en fait seul à pratiquer l’agriculture. Le travail de la terre et la domestication des espèces animales et végétales constituent des éléments essentiels dans le progrès des sociétés humaines, qui ont su diversifier leurs stratégies alimentaires. Aujourd’hui pourtant, les individus et les groupes humains qui souffrent d’un manque de vivres sont très nombreux. Jour après jour, il y a peut-être 1 milliard de personnes qui ne mangent pas à leur faim. Chaque année, les personnes qui meurent de causes liées à la faim se comptent par millions, tandis que plusieurs centaines de millions pâtissent d’un retard de croissance et d’une réduction des capacités physiques et mentales qui sont dus à une alimentation inappropriée ou insuffisante. Pourquoi en est-il ainsi? La production alimentaire mondiale est-elle inférieure aux besoins de la population du globe?

De toute évidence, tel n’est pas le cas. Si l’on convertit la production céréalière disponible pour la consommation humaine en énergie et protéines, on voit que le total dépasse de beaucoup les quantités nécessaires à la subsistance de l’humanité. Au cours des trois dernières décennies, la production alimentaire mondiale a augmenté plus rapidement que la population du globe; néanmoins, des centaines de millions de pauvres n’ont pris aucune part à cette abondance. La production alimentaire (réalité macroéconomique) est liée à la consommation alimentaire et au niveau nutritionnel (réalités microéconomiques qui se concrétisent au niveau du ménage et de l’individu) par un réseau complexe d’interactions. Il importe de bien saisir le jeu de ces interactions pour aborder utilement les problèmes de la misère, de l’insécurité alimentaire et de la malnutrition, et pour identifier les actions susceptibles de conduire les populations au bien-être nutritionnel.

L’insécurité alimentaire se manifeste quand l’accès du ménage ou de la communauté à un régime alimentaire satisfaisant sur le plan nutritionnel est réduit. Elle se présente sous diverses formes. On parle d’insécurité alimentaire chronique lorsque l’accès à la nourriture représente un problème constant pour le ménage. Les groupes de personnes à faibles revenus, comme les citadins pauvres, les paysans sans terre, les cultivateurs et les éleveurs marginaux sont les plus vulnérables à l’insécurité alimentaire. Souvent, ces personnes ont un revenu insuffisant ou sont incapables de produire assez de vivres pour se nourrir convenablement. Par contre, une insécurité alimentaire est transitoire lorsqu’il s’agit d’un déclin temporaire de l’accès à la nourriture, en raison de l’instabilité de la production alimentaire, des prix ou des revenus. Tel a été le cas, par exemple, pendant les grandes sécheresses du Sahel et de la Corne de l’Afrique, de 1983 à 1985, et dans le sud de l’Afrique au début des années 90. L’insécurité alimentaire transitoire n’est pas forcément un événement isolé, comme en témoigne la région de la Corne de l’Afrique, menacée de sécheresses à répétition depuis le début des années 80. Dans cette partie de l’Afrique et dans d’autres, la famine a pu, dans une certaine mesure, être évitée grâce au renforcement des systèmes d’alerte rapide des risques de pénurie alimentaire et grâce à la promptitude des réponses données à ces alertes par les programmes de prévention des désastres, par les autres mesures d’anticipation (par exemple la distribution de semences) et par les opérations d’aide alimentaire.

La distinction entre insécurité alimentaire chronique et insécurité alimentaire transitoire porte sur la dimension temporelle du problème alimentaire, persistant ou de courte durée. On distingue aussi l’insécurité nationale de l’insécurité individuelle, qui se rapportent respectivement aux dimensions macro et micro du problème alimentaire. Il s’agit d’insécurité alimentaire nationale quand un pays ne peut couvrir ses besoins vivriers internes par la production, l’importation ou le prélèvement de ses propres stocks et autres réserves. Il convient de distinguer sécurité alimentaire nationale et autosuffisance nationale. Certes, la sécurité des approvisionnements peut résulter d’une politique d’autosuffisance, mais il est également possible d’y parvenir par le biais des importations alimentaires ou par une combinaison des importations et de la production nationale. Peu de pays sont entièrement autosuffisants en matière d’aliments. Dans nombre de pays d’Afrique, la question de savoir si les approvisionnements de base doivent être satisfaits par l’importation plutôt que par la production nationale représente encore un problème politique majeur. L’analyse de ce problème déborde le cadre du présent ouvrage.

Un pays ou une région peuvent posséder des disponibilités alimentaires sûres et comporter en même temps des ménages ou des personnes dont l’accès à la nourriture est insuffisant. En d’autres mots, il ne suffit pas que la disponibilité nationale soit suffisante pour que les ménages aient l’assurance d’y accéder. Toutefois, la sécurité alimentaire des ménages n’est possible que dans un contexte où la suffisance des disponibilités nationales ou locales est garantie. Cette relation montre qu’il est important pour les décideurs de distinguer la sécurité alimentaire au niveau national, au niveau régional et au niveau des ménages. La section qui suit illustre la relation qui existe entre le niveau macro et le niveau micro de la sécurité alimentaire, par le biais d’une analyse des tendances nationales de la production alimentaire, des disponibilités de vivres et de l’état nutritionnel notées en Afrique au cours des trois dernières décennies.

Extrait de « Agriculture, alimentation et nutrition en Afrique: un ouvrage de référence à l’usage des professeurs d’agriculture »


Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Culture et Société

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s