LE NOMBRE PHI OU DIVINE PROPORTION

Le nombre PHI, 1.618, est de la plus haute importance dans la nature et dans l’histoire de l’art.
Il est généralement considéré comme le plus beau nombre de l’univers. On l’appelle communément nombre d’or ou encore proportion divine.

Le nombre d’or est un rapport précis grâce auquel on peut construire, peindre, sculpter en enrichissant son œuvre d’une force cachée. On le trouve dans la séquence de Fabionacci qui n’est pas seulement célèbre parce que chacun des chiffres correspond a la somme des deux précédents, mais aussi parce que les quotients entre deux chiffres adjacents s’approchaient de 1.618. Quand les Anciens ont découvert le nombre d’or, ils furent certains d’avoir découvert la pierre d’angle de la Création divine, le sceau de Dieu dans sa Création.

En dépit de ses origines apparemment religieuses, le caractère le plus étonnant de PHI venait du rôle qu’il jouait comme paramètre essentiel dans la nature.. Son ubiquité dépasse la seule coïncidence et les Anciens en avaient déduit qu’il traduisait la pensée du Créateur de l’univers. Les proportions des plantes, des animaux et des hommes obéissent toujours au dénominateur commun du nombre d’or. Tel est le secret millénaire.

Ce nombre n’est pas qu’un pur produit de l’imagination humaine. Il se vérifie aussi dans la nature. C’est par exemple le rapport entre ouvrières et faux bourdons dans une ruche, le diamètre de chaque spirale et celui de la suivante du nautile, de même que le rapport d’écartement entre les feuilles des arbres.

Personne n’a mieux compris la structure de l’anatomie humaine que Leonardo Da Vinci, il allait même jusqu’à déterrer des cadavres pour mesurer les proportions exactes du squelette. Ce qui l’a conduit pour la première fois à démontrer que le corps humain est composé de différentes parties entre lesquelles le rapport est toujours égal a PHI. La prochaine fois que vous prendrez une douche, amusez-vous à vous mesurer. Mesurez la distance entre le sol et le sommet de votre tête et divisez ce chiffre par la distance qu’il y a entre votre nombril et le sol. Vous trouverez 1,618. Mesurez la distance entre le sommet de votre épaule et le bout du majeur, et divisez-la par celle qui sépare votre coude au bout du majeur. Hanche au sol divisé par genou au sol. Distance entre les phalanges des doigts et des orteils, entre les vertèbres… PHI PHI PHI. Nous sommes de vivants hommages à la divine proportion.

A partir de ce nombre, ont été également construits les pyramides de Cheops, le temple de Salomon, le Parthenon, la plupart des églises romaines, l’immeuble de l’ ONU à New York… On prétend que tout ce qui est bâti sans respecter quelque part cette proportion finira par s’effondrer.

Beaucoup de tableaux de la Renaissance vérifient eux aussi cette proportion et de nombreux artistes comme Leonard Da Vinci, Albert Durer, Michel Ange ont réalisé des œuvres qui toutes ont illustré le même respect scrupuleux de la divine proportion dans leur composition. On retrouve aussi ce même nombre dans les sonates de Mozart, la cinquième symphonie de Beethoven, des oeuvres de Schubert, de Bartock et de Debussy. Bref, beaucoup d’entités naturelles et artistiques qui toutes présentent la même conformité au nombre d’or.

La divine proportion existe depuis la nuit des temps et l’Homme ne fait qu’obéir à la règle de la nature.

FATOU ZELALEM MBOW

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Sciences et Technologies

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s