L’AFRIQUE, A L’AFRICAINE

Puisqu’il s’agissait l’année dernière, de célébrer les 50 ans de la néo-dépendance des pays africains, il serait important de revenir un peu sur l’histoire de ce continent. Bien sûr, on veut dire par là, l’histoire obscure de l’Afrique, c’est à dire celle qui a été tripatouillée, falsifiée au profit des occidentaux par leurs idéologues.
Nous devons revenir sur ce passé, pas pour pleurer sur notre sort, mais pour y puiser les enseignements qui seront les fondements incontournables de la renaissance kémite et enfin lever le voile sur ce passé qui ne finit d’être estropiée par des historiens odieux et dépourvus de toute objectivité.
Il paraît que grâce à vous, l’africain a été civilisé, éduqué et éloigné de la barbarie. Certes, vos écoles sont présentes dans tous les coins de nos rues, mais dites-vous, et soyez-en certains, que vous m’avez pris autant que vous m’avez appris.
Bien sûr que je parle de vous! Les vrais « gens du voyage »! Je vous pointe du doigt avec une sérénité absolue, avec un courage égalant celui de Menés, le premiers Fara de l’Antique Égypte.
Leucodermes et Nègre-Grecques, vous êtes les seuls responsables des maux qui rongent la Terre Mère, celle qu’on a nommé Afrique.

Qui ose affirmer que l’Occident et ses partenaires n’ont pas dévalorisé et réduit l’Afrique en cendre?
Celui là, serait de mauvaise foi puisque toute la face cachée de la présence de l’Occident en Afrique est aujourd’hui visible, palpable et accessible au grand public, alors pourquoi persistons nous à croire que ce système satanique nous relèvera?
N’est ce pas ce système malsain qui a esclavagisé l’Afrique et à la surprise de tout le monde, il a osé légitimer ce crime odieux et irréparable, en conspirant dans la Bible puisqu’ils ont falsifié l’histoire de CHAM, fils de Noé (PSL), ancêtre de l’homme noir africain.
Selon la Bible, Chapitre 9 de la Genèse :
«Les fils de Noé, qui sortirent de l’arche, étaient Sem, Cham et Japhet. Cham fut le père de Canaan.
9.19. Ce sont là les trois fils de Noé, et c’est leur postérité qui peupla toute la terre.
9.20. Noé commença à cultiver la terre, et planta de la vigne.
9.21. Il but du vin, s’enivra, et se découvrit au milieu de sa tente.
9.22. Cham, père de Canaan, vit la nudité de son père, et il le rapporta dehors à ses deux frères.
9.23. Alors Sem et Japhet prirent le manteau, le mirent sur leurs épaules, marchèrent à reculons, et couvrirent la nudité de leur père; comme leur visage était détourné, ils ne virent point la nudité de leur père.
9.24. Lorsque Noé se réveilla de son vin, il apprit ce que lui avait fait son fils cadet.
9.25. Et il dit: Maudit soit Canaan! qu’il soit l’esclave des esclaves de ses frères!
9.26. Il dit encore: Béni soit l’Éternel, Dieu de Sem, et que Canaan soit leur esclave!
9.27. Que Dieu étende les possessions de Japhet, qu’il habite dans les tentes de Sem, et que Canaan soit leur esclave! »

Voilà la production mensongère des falsificateurs de la Bible pour justifier la traite négriére européenne.
Suivez bien le raisonnement, c’est Cham qui a vu la nudité de son père et comme par hasard c’est son fils Canaan qui n’était pas encore née à cette époque qui a été maudit. Quel honte! Malheureusement pour ces pseudo-hommes de Dieu car l’histoire a prouvé qu’ils n’étaient que de misérables individus qui devaient satisfaire les caprices de rois aigris et mal dans leur peau .
Aujourd’hui, l’histoire appuyée par des preuves scientifiques irrévocables a prouvé que c’est Canaan qui a peuplé l’Israël. Ils ont maudits Canaan en croyant qu’il était le fils africain de Cham, afin de prouver que l’africain est maudit et n’existe sur Terre que pour être esclavagisé. Les trois fils africains de Cham sont : Kush (qui a peuplé l’Ethiopie), Mizraïm (qui a peuplé l’Egypte) et Punt (qui a peuplé le Soudan). Alors dommage à vous conspirateurs européens et américains.

Mon but n’est point de discréditer le christianisme, parce que les bases et fondements de ce dernier sont indiscutables, ils ne sont qu’à l’image du précurseur Insa (PSL). Mais lorsque des pseudo-hommes de Dieu insignifiants et dépourvus de toute divinité s’en servent pour diffamer en produisant des mensonges gratuits dans un livre saint, ceci devient révoltant.
Il est indispensable qu’on le rappelle, la religion n’a de sens que si elle nous guide vers le Bon Dieu, Le Miséricordieux, et Ce Dernier n’est point injuste. Donc la malédiction de Cham ne peut en aucun cas être une parole de Dieu. Ou sinon je dirai que nous n’avons pas alors le même Dieu.

Pourquoi la conspiration de la malédiction de Cham pour justifier 400 ans de traite négrière européenne?
Certains me diront que c’est du passé et que je ne dois pas m’y attarder. Faisons alors parler les faits afin que l’on puisse mieux appréhender ce massacre sans précédent, ainsi nous trouverons le mal de l’Afrique, même si aujourd’hui les leucodermes et leurs sponsors africains veulent nous faire croire le contraire.

Juste un rappel, le gouvernement haïtien a remboursé une dette à la Banque de France jusqu’en 1940, puisque dans les années 1800, la France de Napoléon l’avait contraint à la contracter afin d’indemniser les français massacrés par l’armée haïtienne car ils avaient débarqué sur l’île, car étant envoyés par Napoléon pour y réinstaurer l’esclavage. Alors lorsqu’il s’agit d’argent, eux, les occidentaux n’oublient jamais de se faire rembourser alors même que cette dette est illégitime, mais lorsque nous réclamons un devoir de mémoire, on nous dit d’oublier l’histoire.

L’esclavage c’est alors 400 millions d’africains déportés dans des conditions inhumaines et puis réduits comme étant des biens meubles (Je vous laisse le soin de chercher la définition d’un bien meuble en économie).
Nos ancêtres ont été jetés dans la mer, torturés et ceux qui ont survécu et leurs descendants étaient appelés à travailler pour leur maîtres durant 4 siècles sans rémunération. Il va falloir consulter le Code Noir des colonies rédigé à cet occasion, pour se rendre compte du mépris des occidentaux envers l’homme noir.
Et aujourd’hui ces occidentaux osent nous parler du surendettement de l’Afrique.
MAIS DE QUELLE DETTE?
Est-ce que l’Afrique doit quelque chose à quelqu’un?

Soyons sérieux quand même ! Toute personne de bonne foi sait que l’Afrique ne doit rien à personne. Je préfère alors qu’on me dise aujourd’hui : « PAYS HYPER RUINES, DEPOURVUS DE LEURS RICHESSES » que « PAYS PAUVRES TRES ENDETTES » puisque tel n’est pas le cas.

Ils nous demandent d’oublier l’histoire, de ne pas en parler et de passer l’éponge parce que soit disant Victor Schœlcher a proclamé l’abolition de l’esclavage depuis 2 siècles. Je vous rappelle que cette abolition n’est que formelle parce qu’en pratique, l’esclavage ne fait que perdurer.
Je trouve alors cette ambition malhonnête et hypocrite car tout peuple a besoin de connaître son histoire et je dis bien la vraie histoire c’est-à-dire celle justifiée par des recherches et preuves scientifiques. Et non pas comme celle qui est écrite et enseignée au Sénégal par Iba Der Thiam, car cette histoire n’est que le fruit d’une narration sans fondement scientifique, donc que des mensonges. Son histoire doit absolument être approuvée par l’Occident pour être enseignée au Sénégal.
Est-il acceptable que l’historien français nous raconte notre histoire à notre place ? Honte à ces complices de l’Occident dans leur processus d’aliénation du peuple africain ! Honte à toi Iba Der Thiam car tes productions mensongères ont aliéné toute une génération !

Mais nous ne devons jamais perdre espoir, je crois que la nouvelle génération aura une lourde tâche à accomplir car nous nous devons de rectifier et d’adapter notre programme scolaire selon nos réalités et non selon la volonté de l’Occident.
Le but ne doit plus être d’enseigner aux jeunes pour qu’ils s’en aillent l’exercer au service de l’Occident, mais de les éduquer pour qu’ils aient d’abord confiance en eux, qu’ils soient conscients du génie et de la bravoure de leurs ancêtres afin qu’ils puissent servir leur pays comme il se doit.
Et honnêtement, on y arrivera jamais tant que nous n’arrêtons pas d’inculquer inconsciemment aux jeunes la théorie de la supériorité de l’homme blanc à l’homme africain, nous y arriverons jamais tant que cette histoire falsifiée est toujours enseignée à la jeunesse africaine.

Pourquoi l’histoire falsifiée ne cesse d’insister sur le fait que nos ancêtres aient vendu les leurs en contrepartie de pacotilles (miroir, fusils, etc.) ?
En tout cas c’est ce qu’on nous a appris à l’école…

Cette théorie est entièrement fausse et dépourvue de toute objectivité. Aujourd’hui, qu’est ce que leurs économistes appellent UN BIEN DE LUXE ?
On posera cette question à un débutant en économie, il nous dira qu’un bien de luxe est un bien rare, un bien qui coûte cher et qui n’est pas accessible à toute classe sociale.
Une pacotille par contre est un bien de très faible valeur et alors accessible à toute classe sociale. Ayant maîtrisé les deux termes, pourquoi nos pseudo-historiens insistent pour nous faire croire que nos ancêtres étaient des minables, qu’ils ont vendu les leurs contre des objets qui n’ont aucune valeur. Alors que la vraie histoire, appuyée par des preuves scientifiques nous apprend que les occidentaux arrivés par la mer avec leurs navires ont exterminé nos ancêtres en usant de leurs technologies, pour dépouiller l’Afrique de ses richesses et de ses braves femmes, hommes et enfants ; en complicité avec les traitres africains de l’époque, admirateurs des occidentaux.
Il n’est pas indispensable de faire de grandes études, dans les plus grandes écoles du monde pour comprendre cette escroquerie intellectuelle de la part de l’Occident en complicité avec nos responsables irresponsables.

Leur mensonge dépasse l’imagination et ceci dans le seul but de plus nous aliéner et de nous éloigner de notre culture et de nos valeurs alors que le professeur Ky Zerbo nous enseignait que « Le développement de l’Afrique sera surtout culturel ». Ainsi leurs ambitions seraient que l’on s’identifie à eux et qu’on les regarde d’un œil de celui qui nous a sauvés de la misère alors que d’après les faits c’est tout à fait le contraire puisque c’est l’Afrique qui a civilisé l’Occident.

Donc nous africains, devrons être conscients de ces théories mensongères sur l’esclavage basée sur les « pacotilles » que les ancêtres ont soit disant reçues ; puisque même si c’était vrai cette histoire, « pacotille » ne serait pas la bonne expression en se basant sur la théorie de la rareté d’un bien de luxe.

Nous avons le devoir aujourd’hui de nous accaparer de notre patrimoine culturel et historique, et d’enseigner à la jeunesse africaine ce qu’était vraiment l’Afrique avant l’arrivée des occidentaux.
Cette période de l’Afrique pré-esclavagiste est méconnue par la majeure partie des africains. Et pourtant cette histoire est riche d’enseignement, en partant de l’Egypte Antique jusqu’à l’avènement des autres par la mer. Cette période est très riche d’enseignements scientifiques, philosophiques, culturelles et religieuses.

Tout le monde est d’accord aujourd’hui sur le fait que l’Afrique est le berceau de toute civilisation. Mais ce monde hypocrite, manipulateur, ingrat et tricheur insiste toujours à s’accaparer de cette civilisation que l’Afrique lui a transmise pour la lui planter sur son dos, pour affamer ses filles et fils afin de mieux ruiner la Terre Mère.
Ces occidentaux ne cessent de crier sur tous les toits qu’ils ont proclamé les principes qui régissent les droits de l’homme et ils se déclarent étant des justiciers.
MAIS DE QUELLE JUSTICE ME PARLENT-ILS ?
Sûrement c’est la justice sur laquelle leur cher Montesquieu a tant philosophé. HONTE à ces pseudo-philosophes occidentaux qui ont cautionné et financé l’esclavage des femmes, hommes et enfants africains. Heureusement l’histoire les a rattrapés puis a invalidé toute leur philosophie mensongère. Pour être plus explicite, revisitons quelques propos racistes de ces pseudo-philosophes.

MONTESQIEU disait que « On ne peut se mettre dans l’idée que Dieu, qui est un être sage, ait mis une âme, surtout une âme bonne, dans un corps tout noir (…) Il est impossible que nous supposions que ces gens-là soient des hommes, on commencerait à croire que nous ne sommes pas nous-mêmes chrétiens (…)Si vous voulez savoir si mes actions sont en adéquation avec mes idées, regardez donc mon compte en banque ».

DAVID HUME, un économiste anglais disait « Je suspecte les Nègres et en général les autres espèces humaines d’être naturellement inférieurs à la race blanche. Il n’y a jamais eu de nation civilisée d’une autre couleur que la couleur blanche, ni d’individu illustre par ses actions ou par sa capacité de réflexion… Il n’y a chez eux ni engins manufacturés, ni art, ni science. Sans faire mention de nos colonies, il y a des Nègres esclaves dispersés à travers l’Europe, on n’a jamais découvert chez eux le moindre signe d’intelligence ».

EMMANUEL KANT lui disait que « Les Nègres d’Afrique n’ont reçu de la nature aucun sentiment qui s’élève au-dessus de la niaiserie (…) Les Noirs (…) sont si bavards qu’il faut les séparer et les disperser à coups de bâton ».

GEORGES BUFON quant à lui disait que « l’homme blanc incarne par excellence la nature humaine et les autres races ne seraient que le produit d’une dégénérescence ».

GEORGES CUVIER a osé affirmé que « La race nègre est confinée au midi de l’Atlas, son teint est noir, ses cheveux crépus, son crâne comprimé et son nez écrasé ; son museau saillant et ses grosses lèvres la rapprochent manifestement des singes : les peuplades qui la composent sont toujours restées barbares (…)la plus dégradée des races humaines, dont les formes s’approchent le plus de la brute, et dont l’intelligence ne s’est élevée nulle part au point d’arriver à un gouvernement régulier ».

Pour ne pas nous y attarder, on peut aussi citer d’autres auteurs comme Friedrich Hegel, Ernest Renan, etc… qui ont été monstrueux envers l’homme africain dans leurs écrits.

Alors je ne peux pas comprendre ce système scolaire qui a eu le culot d’enseigner ces pseudo-intellectuels à la jeunesse africaine alors que leur philosophie était ignoble et mensongère envers l’Afrique au moment où nous avons nous-mêmes nos propres philosophes et ceux-ci même sont ceux qui ont initié et éduqué les précurseurs de la philosophie leucoderme.

Thalès en était un, puisqu’il avait avoué à Pythagore que son savoir lui a été transmis par les prêtres de l’Antique Egypte, et il a défini un philosophe comme étant « un ami de la sagesse ».
Mais cette définition est incomplète, vide de sens et sans saveur. La philosophie est d’origine africaine, elle remonte de l’Antique Egypte et les prêtres de la période pharaonique définissaient le philosophe comme étant « Un serviteur de l’ordre, de la vérité, de la justice, de l’équité, de la sagesse divine, de l’harmonie universelle, de la rectitude et de la connaissance divine », en résumé la « MAÂT ».

Les anciens définissaient donc la philosophie africaine par le biais des hiéroglyphes comme étant « Mrwt-n-maât » c’est-à-dire « Merout-n-Maât », « Un amour de la vérité, de la justice selon la vision divine ».

Osons alors dire que ces pseudo-philosophes occidentaux que nous avons cités tantôt parmi tant d’autres ne remplissent point ces conditions car ils ont été injustes et menteurs dans leur philosophie. Ils ont jugé, diabolisé et réduit l’homme noir africain à un animal sans cervelle dans leurs récits pour soutenir et légitimer un massacre dévastateur et inhumain qu’est l’esclavage.

Mais malheureusement, nous ne sommes pas encore conscients de ces faits car c’est toujours cette philosophie mensongère qu’on enseigne et applique dans nos pays d’Afrique, alors qu’on a la nôtre qui est saine et pleine de sagesse.

Mais comme disait le Professeur Cheikh Anta Diop « Nous africains, croyons que pour qu’une vérité soit valable et objective, il est indispensable qu’elle sonne blanche ».
Nous avons nos propres philosophes, nos propres scientifiques, alors pourquoi ne pas promouvoir ces grands hommes africains et prêcher leurs enseignements qui sont d’ailleurs adaptés à notre culture et à nos réalités puisqu’ils sont africains.

OH QUE NON ! Ce système satanique et criminel s’est imposé dans nos cerveaux, allant jusqu’à aliéner nos âmes parce que de la maternelle jusqu’à la fin de nos études, on nous torture avec cette philosophie occidentale alors c’est tout à fait normal que certains d’entre nous avec une âme faible s’identifient aux occidentaux en estimant que seul le blanc détient la vérité et que nous autres africains devrons nous soumettre aux volontés du « Maître Blanc ». C’est le cas de Léopold Sédar Senghor lorsqu’il nous dit que « L’émotion est nègre et la raison Hélène ». Voici les propos d’un pauvre nègre raciste envers ses frères africains. Et pourtant lorsqu’il a rendu l’âme, il y avait que ces nègres émotionnels qui l’ont accompagné jusqu’à sa dernière demeure, nous n’avons pas alors aperçu l’ombre d’Hélène. HONTE A TOI LSS !

On a beau s’identifier aux occidentaux mais soyons-en sûr, nous ne serons jamais blanc alors pourquoi persistons-nous sur ce chemin ?
Cheikh Anta Diop, s’exprimant devant la jeunesse du Niger, affirmait que : « Souvent le colonisé ressemble un peu, ou l’ex-colonisé lui-même, à cet esclave du XIXème siècle qui, libéré, va jusqu’au pas de la porte et puis revient à la maison, parce qu’il ne sait plus où aller. Il ne sait plus où aller… Depuis le temps qu’il a perdu la liberté, depuis le temps qu’il a appris des réflexes de subordination, depuis le temps qu’il a appris à penser à travers son maître ».
Donc tant que nous ne serons pas capables de nous accaparer de cette partie de notre âme aliénée, nous ne connaitrons jamais la prospérité alors nous continuerons à ne pas croire à notre capacité de conjuguer le monde à notre propre manière c’est-à-dire à l’africaine.

Notre génération est celle qui a été sacrifiée et notre avenir reste sombre, par contre nous serions injustes de ne pas tracer un avenir prometteur à notre future progéniture sinon nous serons complices de cette escroquerie intellectuelle de l’Occident comme l’ont été et continuent de l’être nos dirigeants irresponsables et lâches.
Nous avons le devoir d’inculquer à nos enfants les vraies valeurs de la culture africaine afin qu’ils puissent relever les défis du futur qui deviennent d’ailleurs complexes avec toute cette pression qu’on cesse de nous imposer.

Mais il est très important que vous ne voyez pas dans mes mots une quelconque haine contre l’homme blanc ! NON ! Ce n’est point le cas ! J’ai plutôt une haine contre nous-mêmes africains.
Est-il injuste de revendiquer que l’on nous éduque selon nos réalités, selon nos valeurs culturelles au lieu de nous imposer la culturelle européenne.
Le résultat en est qu’aujourd’hui, nous maîtrisons mieux la culture occidentale que la nôtre. Durant tout notre parcours scolaire on nous apprend que les exploits, les guerres, et autres conneries des européens, américains et parfois même asiatiques au moment où la partie africaine est abordée avec beaucoup de timidité. Oui nos ancêtres ont été contraints à participer à toutes les guerres pour libérer l’Occident et après qu’est ce qu’on a gagné ? N’est-ce pas qu’ils nous ont jetés comme des ordures et parfois même nos braves combattants ont été exterminés parce qu’ils réclamaient leurs dus comme c’était le cas à Thiaroye en 1944 et un peu ailleurs en Afrique. Iba Der Thiam n’ose pas aborder ces éléments lorsqu’il raconte ses histoires à quatre balles.

Notre combat c’est alors celui de la désaliénation du peuple africain, mais ce n’est point un combat contre l’homme blanc, c’est plutôt un combat interne entre nous frères et sœurs africains. Si celui-ci sera gagné, nous serons alors capables de jeter dehors toutes ces politiques occidentales et africaines qui ne cessent de polluer la Terre Mère.
Mais nous devons savoir qu’avec nos micro-États éparpillés dans le désordre, nous n’y arriverons jamais parce que seule une union forte, sans ambiguïté et audacieuse pourra relever ce défi.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Culture et Société

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s