MAINTENANT C’EST LE BON MOMENT: LA REVOLUTION AFRICAINE A COMMENCE. Par Jean Pierre KAYA

CHERS AMIS, CHERS FRERES, A TOUS LES SERVITEURS DE LA MAAT, (*)

1°)-L’Histoire connaît sous nos yeux une de ses périodes d’accélération. Ce qui a commencé en Tunisie et en Algérie, puis se poursuit actuellement en Egypte, au Gabon, et en RDC estd’abord une volonté populaire d’en finir avec un système: la société postcoloniale et son régime le Néopatrimonialisme. Certes les nouvelles sociétés qui en sortiront seront différentes d’après des indicateurs normatifs que nous avons sous les yeux: l’Islam pour le Maghreb et la MAAT pour le reste de l’Afrique. Mais la Révolution qui s’est déclarée, est bien la Révolution Africaine que nous avions conceptualisée. Car elle a pour cible la société postcoloniale, notre bête noire à tous les Africains.
2°)- En son temps, MARX après avoir pensé la Révolution Prolétarienne, avait cru, qu’elle devrait très probablement se manifester et se réaliser dans les pays européens les plus industrialisés de l’époque, où le prolétariat était le plus représenté et mieux organisé (Angleterre notammant). Mais la Révolution Prolétarienne se réalisa plus tard à des milliers de kilomètres de là en Russie tsariste. Donc il importe peu pour nous aujourd’hui l’endroit où l’évènement que nous attendions ait démarré. Des amis Tunisiens, n’ont pas manqué de m’envoyer des dizaines de messages pour dire qu’ils étaient fiers d’avoir donné le coup d’envoi de la Grande Révolution Africaine. Mais la Révolution Africaine, n’est pas une Révolution Prolétarienne. Notre projet n’est pas de construire à la place de la société postcoloniale, une société socialiste ou communiste. Ceci est très clair. Nous ne refuserons pas cependant au cours de cettepériode intense et difficile la main que pourra nous tendre des organisations qui partagent avec nous le même rêve révolutionnaire.
3°)- Nous devons maintenant nous concentrer sur la propagation du feu révolutionnaire sur le vaste continent africain. Il est probable que le processus révolutionnaire qui vient de commencer dure encore quelques années jusqu’à la victoire finale de la Révolution Africaine. Nous avons déjà averti les autorités africaines qu’elles pouvaient entrer elles mêmes dans l’Histoire en facilitant le déroulement de la Révolution. Dans le cas contraire elles subiraient la terreur révolutionnaire. Il faut comprendre que le système socio-politique actuel, est depuis longtemps au bout de ses ressources, et n’a plus d’avenir. Il faut obligatoirement le remplacer par un nouveau système qui sert les intérêts fondamentaux des africains et répond à leurs aspirations les plus profondes.
4°)- Lorsqu’un peuple fait l’expérience d’une Révolution, le plus dangereux, est d’échouer, de voir revenir l’ancien régime qui prendra alors toutes ses dispositions, pour empêcher l’Histoire de bégayer. Il faut ici se souvenir de la Commune de Paris, qui fut la tentative et l’échec de la Première Révolution Prolétarienne. Il s’en est suivi une répression sanglante, qui a étouffé pour longtemps de nouvelles tentatives en France. Donc aux Révolutionnaires Africains d’aujourd’hui, je demande d’exprimer et de développer une volonté inflexible, un tempérament stable, et le sens du sacrifice. Ils ne pourront trouver toutes ces qualités que dans la MAAT. Souvenons nous qu’il n’y a pas de Mouvement Révolutionnaire sans une théorie révolutionnaire. Autrement dit, il faut garder en memoire de façon stable, pendant le combat révolutionnaire, les valeurs et l’objectif que poursuit le processus révolutionnaire.
5°)- NOUS N’AVONS PAS LE DROIT D’ECHOUER POUR EPARGNER AUX GENERATIONS FUTURES L’ARBITRAIRE, LA MEDIOCRITE, L’ASSERVISSEMENT, LA SPOLIATION ET L’ALIENATION QUE LA SOCIETE POSTCOLONIALE NOUS A FAIT SUBIR. C’EST LE MOMENT DE REGLER NOS COMPTES AVEC L’HISTOIRE.

VIE-FORCE-SANTE.

JP. KAYA

(*) La Maât est un mot pharaonique qui renvoi à une réalité sociologique que toutes les sociétés africaines ont en commun. C’est l’idéologie de la société africaine que les anthropologues désignent par initiation. Elle a pour but d’agir sur la structure mentale de l’homme pour développer ses capacités supérieures.(JP KAYA)

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Expressions Libres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s